Le nombre de fumeurs augmente en Belgique

RTBF
RTBF - © RTBF

Le pourcentage de fumeurs quotidiens en Belgique est passé de 27% en 2007 à 32% en 2009, selon une dernière enquête réalisée fin 2009 auprès de 4000 personnes par Ipsos pour la Fondation contre le cancer.

"Sans nouveaux incitants, le nombre de fumeurs remonte toujours", indique la Fondation. En 2007, le prix d'un paquet de cigarettes a augmenté de 0,5 euro et le nombre de fumeurs a diminué de 2%. Ces trois dernières années, le prix des paquets des marques les plus vendues a augmenté de 0,10 euro et le nombre de fumeurs de 5%.

En 2009, la Belgique comptait 47% de personnes n'ayant jamais fumé, 32% de fumeurs quotidiens, 3% de fumeurs occasionnels et 18% d'anciens fumeurs. On comptait 30% de fumeurs quotidiens en Flandre et 34% à Bruxelles et en Wallonie.

Les ventes de cigarettes ont chuté entre 2007 et 2009 de 7% en Belgique en raison du ralentissement des achats des Britanniques à cause de la chute de la livre sterling face à l'euro.

Les fumeurs consomment en moyenne 18 cigarettes par jour, comme en 2008. En 2009, 81% des fumeurs ont consommé des cigarettes ordinaires, 24% du tabac à rouler, 6% des cigares, des cigarillos ou la pipe et 1% la shisha.

Les 15-17 ans utilisent le plus la shisha, avec 6% des consommateurs. "30% des jeunes de cette tranche d'âge estiment que c'est la manière la moins dangereuse de fumer. Ils sous-estiment la dangerosité de la pipe à eau", souligne la Fondation.

Une étude en contratse avec les chiffres réels de vente ?

Cimabel, la fédération belgo-luxembourgeoise des fabricants de cigarettes estime que les résultats de l'étude menée par la Fondation sont "fortement en contraste avec les chiffres réels de vente tels que enregistrés et publiés mensuellement par le Ministère des Finances".

Selon ces chiffres, les ventes de cigarettes en 2009 ont baissé de 2,5% par rapport à 2008, annonce les producteur de cigarettes. En 2008, une baisse des ventes de 4,6% avait déjà été enregistrée par rapport à 2007, précisent-ils.

Cimabel ajoute qu'elle "ne peut et ne veut pas s'exprimer sur la méthodologie de l'enquête de la Fondation mais elle est d'avis que les résultats devraient être interprétés avec une certaine nuance".

 

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK