Le nombre de demandes d'asile n'avait plus été aussi bas depuis 2008

Le nombre de demandeurs d'asile est en baisse
Le nombre de demandeurs d'asile est en baisse - © Maki Nakamura - Getty Images

L'an passé, 16.190 personnes ont introduit une demande de protection internationale auprès de l'Office des Etrangers. Ce nombre est inférieur à celui de 2019, lorsque 27.742 personnes avaient introduit une telle demande. Il faut remonter à l'année 2008 pour avoir un nombre de demandes aussi peu élevé, selon le Commissariat général aux Réfugiés et Apatrides (CGRA).

La diminution s'explique par la crise sanitaire du coronavirus. Le nombre de demandes de protection internationale a diminué non seulement en Belgique mais également baissé de manière significative dans les autres États membres, note le CGRA.

Alors qu'en Belgique, en janvier 2020, le nombre de demandes était encore assez élevé (2.739 demandes), l'on a observé une très forte baisse entre mars et juillet. Elle était due à la suspension temporaire de l'enregistrement et à la restriction des possibilités de voyager. A partir du mois d'août, le nombre de demandeurs a progressivement augmenté.

En 2020, la migration vers l'Union européenne et la Belgique s'est poursuivie, bien qu'à un niveau inférieur et d'une nature différente de la migration en 2019. La migration des personnes par avion a très fortement baissé. Le CGRA fait notamment référence à la forte diminution du nombre de demandeurs originaires d'Amérique latine. La migration depuis la Turquie vers la Grèce a aussi considérablement diminué. La migration vers l'Italie, Malte, Chypre et l'Espagne a quant à elle augmenté, mais l'origine des migrants était différente de celle de 2019, note le CGRA.

En ce qui concerne la route de la Méditerranée centrale, il y a eu un déplacement de la Libye vers la Tunisie. Pour ce qui est de l'Espagne, une très forte augmentation de la migration vers les Îles Canaries est constatée, alors qu'en 2019 elle était pratiquement inexistante.

"Pour le début de l'année 2021, le nombre de demandeurs sera probablement encore légèrement inférieur à celui des années précédentes. Mais nous devons tenir compte du fait que les migrations vers et au sein de l'Union européenne ainsi que le nombre de demandeurs seront à nouveau plus élevés dès que les mesures restrictives dues à la pandémie de COVID seront assouplies", a fait remarquer le Commissaire général, Dirk Van den Bulck.

Comme par le passé, la plupart des personnes qui ont demandé une protection internationale en Belgique en 2020 étaient originaires d'Afghanistan, de Syrie, d'Irak, d'Érythrée, de Palestine, de Somalie et de Turquie.

Coronavirus, situation dans les centres de demandeurs d'asile (JT 19/04/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK