"Le niveau 3 de la menace est maintenu", annonce Charles Michel

Suite à la fusillade à Forest de mardi, un Conseil national de sécurité a été convoqué cet après-midi. Charles Michel y a annoncé que "l'Ocam décide de maintenir le niveau 3: la menace est possible et vraisemblable". 

Pour Charles Michel, ce qu'il s'est passé à Forest montre l'importance du déploiement de la police et de l'armée sur le terrain. 

Didier Reynders, vice-Premier ministre MR, avait déclaré à la RTBF à son arrivée: "Nous sommes déjà à un niveau de sécurité élevé".

Jan Jambon, ministre de l'Intérieur, le disait déjà ce matin sur l'antenne de La Première : "Le niveau de menace 3 est déjà élevé et ceci est la preuve que ce niveau se justifiait".

Depuis quelques mois au niveau 3

Le niveau de la menace a beaucoup fluctué ces derniers mois en Belgique. Après les attaques contre Charlie Hebdo début janvier 2016, il avait été maintenu à 2 mais relevé d'un cran pour certains lieux stratégiques, notamment ceux liés à la communauté juive. 

Le 15 janvier, après les événements de Verviers, l'Ocam avait relevé le niveau à 3 pour l'ensemble du territoire. Des militaires étaient déployés.

En mars, le niveau était redescendu à 2, avant de remonter à 3, après les attaques de novembre à Paris.

Enfin, fin novembre, Bruxelles était passée pendant quelques jours au niveau 4, les métros, centres commerciaux, lieux publics avaient été fermés.

Que signifient les niveaux ?

  • Niveau 1: risque faible d'attaque terroriste 
  • Niveau 2: menace "peu vraisemblable"
  • Niveau 3: menace "possible et vraisemblable"
  • Niveau 4: menace "sérieuse et imminente"
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK