"Le nationalisme flamand sombre-t-il dans la haine ?"

drapeaux flamands
drapeaux flamands - © belga

"Je veux bien être solidaire des Turcs, mais plus des Wallons". Les propos du célèbre avocat flamand Vic Van Aelst ont enflammé le climat Nord - Sud, cette semaine. Pour cette nouvelle recrue de la NVA, "les Wallons plument la Flandre qu'ils considèrent toujours comme une colonie". Outrés, les francophones attendaient de Bart De Wever qu'il condamne ces propos. Le leader de la NVA les a cautionnés, au contraire, déclarant y voir de "nombreuses vérités historiques".

Vic Van Aelst a-t-il dit tout haut ce qu'une majorité de Flamands pensent tout bas ? Le conflit communautaire est-il en train de sombrer dans la haine ? Comment expliquer la radicalisation du nationalisme flamand ? Est-elle fondée sur une frustration - voire même une rancoeur - légitime ? Comment faire la part des choses entre clichés et vérités ? Francophones et Flamands sont-ils encore capables de s'entendre ?

Pour réagir à l'émission, cliquez sur ce lien: tvdatamap@tvdata.be


Olivier Maroy et Thomas Gadisseux ont notamment invité :

 Jan Peumans, N-VA, président du Parlement flamand

Hervé Hasquin, ancien ministre et historien

Christophe Deborsu, journaliste RTBF et auteur de "Dag Vlaanderen"

Marcel Sel, auteur de "Wallen Buiten"

Marc Reynebeau, historien et journaliste "De Standaard"

Rudi Dierick, secrétaire politique OVV (Overlegcentrum van Vlaamse Verenigingen)


11H30 REVU ET CORRIGE : l'actualité décryptée par Pierre Kroll, Christian Carpentier (La DH) et Eric Boever (RTBF)

12H40 L'INDISCRET  : Paul Magnette, PS, ministre de l'Energie et du Climat


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK