Le MR veut réintroduire la tenderie aux oiseaux chanteurs en Wallonie

Un serin cini
Un serin cini - © Sébastien Georis (RTBF)

Le MR a déposé au parlement wallon une proposition de résolution visant à autoriser à nouveau une certaine pratique de la tenderie en Wallonie, afin de permettre aux amateurs d'oiseaux chanteurs de perpétuer ce qui est présenté comme "une pratique ancestrale du patrimoine cynégétique wallon".

Le texte, signé par le chef de groupe MR Pierre-Yves Jeholet et le député Jean-Luc Crucke, demande au gouvernement wallon d'étudier les possibilités juridiques d'opérer une distinction entre les oiseaux protégés et ceux qui pourraient être capturés, via une méthode traditionnelle, uniquement par des passionnés des oiseaux chanteurs.

Toute forme de capture des passereaux sauvages est interdite depuis 1993 en Wallonie, après que la tenderie eut déjà fait l'objet de règlementations diverses depuis 1973.

"Pratique traditionnelle, naturelle et silencieuse"

Pour le MR, la tenderie est avant tout une "pratique traditionnelle, naturelle et silencieuse, transmise de grand-père en petit-fils, inscrite dans la culture wallonne".

"Il en va d'une certaine éducation à la nature, une éducation basée sur la transmission d'un savoir-faire et de la découverte, une éducation empirique qui se fait au milieu des bois ou dans les plaines", selon l'exposé des motifs, au ton inhabituellement pastoral.

Les auteurs font référence à la France, où la tenderie est strictement encadrée. Si ce devait être le cas en Wallonie, la législation devra opérer une distinction entre les passionnés et les professionnels, "les uns recourant à la pratique de la tenderie pour leur simple plaisir personnel, sans ambition commerciale et les autres, recourant à ce type de chasse pour déjouer, entre autres desseins condamnables, les règles relatives au baguage des tétrapodes ailés imposées dans le cadre de l'élevage".

MM. Jeholet et Crucke envisagent "une capture très réduite de certaines espèces d'oiseaux, une utilisation réglementée de matériel, durant une période de capture déterminée de telle manière que cette dernière ne s'ouvre que lorsque tous les oiseaux migrateurs et nicheurs en Région wallonne ont déjà entrepris leur migration".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK