Le MR se réunit en congrès ce mardi pour actualiser son programme

Olivier Chastel, le président du MR, lors d'un meeting à Liège en 2014.
Olivier Chastel, le président du MR, lors d'un meeting à Liège en 2014. - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Quel avenir pour le mouvement libéral en Belgique ? Quelle sera la ligne politique, idéologique du MR dans les prochaines années ? Le parti tient un congrès ce mardi. Pas de grande révolution au niveau des idées, il s'agit surtout d'actualiser le programme du mouvement. Un Manifeste intitulé "Pour un libéralisme engagé" devrait être approuvé.

Les bleus ont beau célébrer cette année les 170 ans du Parti libéral de Belgique, pas de grand chambardement programmatique annoncé. Les libéraux sont toujours férus de libertés, de libre entreprise, de neutralité de l'Etat. On ne réécrit pas les principes fondamentaux.

Il est plutôt question de toilettage, d'actualisation de la Charte du parti, dont la version précédente remonte à 2010. Mais après un an de réflexions, 42 réunions dans les sections où le député fédéral Richard Miller, chargé de ce travail de refonte, a dit-il "labouré le terrain", il fallait y intégrer des éléments supplémentaires. Parmi ceux-ci : les nouveaux défis économiques et environnementaux, le contexte de terrorisme et de radicalisation, la numérisation de l'économie, les nouvelles technologies, les réflexions sur la modernisation du travail et du temps de travail...

Vote mardi soir

Ce texte censé rassurer les militants quant à l'avenir sera débattu et soumis aux votes ce mardi soir à Ciney, tout comme seront débattus quelques ultimes amendements à intégrer ou non dans le texte final : 

  • pour l'instauration d'un service citoyen obligatoire;
  • pour l'affectation d'un pourcentage de l'impôt à une thématique particulière;
  • pour la création d'une charte des valeurs du citoyen pour tout belge de 18 ans;
  • pour la suppression de l'obligation de vote. Une idée qui avait crispé en interne, lorsque Georges-Louis Bouchez l'avait développée durant l'été. A lui de tenter de convaincre une ultime fois ce soir face aux militants, et face à Louis Michel qui viendra jouer les contradicteurs.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK