Le MR propose de rendre optionnels les cours de religion ou morale au bénéfice d'heures de philosophie

Le MR propose de rendre optionnels les cours de religion ou morale au bénéfice d'heures de philosophie
Le MR propose de rendre optionnels les cours de religion ou morale au bénéfice d'heures de philosophie - © Tous droits réservés

Le Mouvement réformateur annonce le dépôt d'une proposition de décret visant à porter de 1 à 2 le nombre d'heures obligatoires par semaine de cours de philosophie et de citoyenneté dans l'enseignement officiel et libre non confessionnel, et d'y rendre optionnelle l'heure de cours de religion ou de morale devenue surnuméraire. Les auteurs de la proposition invitent également le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à convaincre le pouvoir organisateur de l'enseignement libre confessionnel de permettre une offre répondant aux même conditions que celles proposées par l'enseignement officiel.

Actuellement, une heure par semaine de cours de philosophie et de citoyenneté est obligatoire dans l'enseignement officiel (primaire et secondaire). La deuxième heure peut faire l'objet d'un choix à l'occasion d'une demande de dispense des cours dits philosophiques (les religions et la morale non confessionnelle).

Le MR fait le choix du "vivre-ensemble" à la lumière notamment des recommandations de la commission d'enquête de la Chambre sur les attentats. "Les enjeux du vivre-ensemble sont aujourd'hui cruciaux: le renforcement de l'éducation citoyenne et l'approche socio-historique des faits religieux sont les meilleurs remparts contre les discours haineux, les fake news, les théories du complot, le rejet de l'autre et de la société", estime son président Olivier Chastel.

Fiasco des cours actuels de philosophie et citoyenneté

Qualifiant de "fiasco" l'actuel cours de philosophie et de citoyenneté, le parti souligne qu'il perpétue la séparation entre les élèves, qu'il échoue à rencontrer les ambitions des référentiels et des programmes et que les problèmes d'organisation qu'il soulève nuisent au bien-être des enseignants et compliquent le travail des directions.

Le MR ouvre sa proposition à la cosignature, observant que DéFI, Ecolo et le PS se sont déjà exprimés dans le sens d'une extension du cours obligatoire de philosophie et de citoyenneté et que le cdH a souligné le peu d'aisance qu'il y avait pour un enseignant à donner une seule heure de ce cours.

La proposition de décret est cosignée par les députés Jean-Paul Wahl, Philippe Knaepen, Valérie Warzée-Caverenne, Jacques Brotchi et Carine Lecomte.

Le MR rappelle soutenir depuis 20 ans la mise en oeuvre d'un véritable cours de philosophie et d'histoire comparée des religions à l'école.

Pas de réaction du cdH

En coulisses, on s'étonne de la manoeuvre qui égratigne le tout nouveau partenaire wallon du MR, défenseur historique de l'école libre.

Ni le cdH, ni la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns n'ont réagi vendredi à la sortie du MR.

Sur le fond, DéFI et Ecolo ont affiché leurs dispositions au débat, le parti amarante étant historiquement partisan des 2 heures de philo et du caractère optionnel des cours de religion.

Le PS a rappelé qu'il l'était aussi et que son congrès de refondation venait d'en adopter l'idée parmi ses engagements prioritaires, même pour l'enseignement libre. Ne disant pas autre chose, le ministre-président Rudy Demotte a toutefois assuré qu'il resterait garant du respect du pacte de majorité, qui ne prévoit pas une telle évolution durant la législature.

Le Centre d'Action Laïque a applaudi l'initiative du MR, appelant l'ensemble des partis à permettre un cours de philosophie de 2 heures pour tous dans l'enseignement officiel dès la rentrée de 2019 (comme le prévoit la proposition de décret). Et il a appelé de ses voeux, à plus long terme, une extension du dispositif à l'ensemble des réseaux d'enseignement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK