Le MR dément vouloir la peau du décret Inscriptions lors des négociations avec le cdH

Françoise Bertieaux, cheffe de groupe MR au Parlement de la FWB
Françoise Bertieaux, cheffe de groupe MR au Parlement de la FWB - © BRUNO FAHY - BELGA

 

La cheffe de groupe MR au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Françoise Bertieaux, a démenti mercredi l'exigence d'une refonte, voire d'une suppression pure et simple, du décret Inscriptions lors des négociations en vue de constituer une éventuelle nouvelle majorité avec le cdH.

"C'est une cornichonnerie!", assure la députée bruxelloise interrogée par Belga suite à des informations en ce sens publiées dans la presse.

Selon elle, les discussions avec le parti centriste sont bien loin d'être à un stade aussi avancé.

De plus, avant de toucher au décret Inscriptions, il conviendrait d'élaborer préalablement un cadastre des élèves afin d'avoir une vue claire sur le pic démographique -et donc des besoins en places- à Bruxelles, mais aussi dans certains régions de Wallonie, selon elle.

Dans l'opposition depuis 2004 en Fédération, le MR a toujours combattu le décret Inscriptions, adopté il y a une dizaine d'années déjà en vue d'objectiver les inscriptions en première année du secondaire, et assurer une plus grande mixité sociale dans les écoles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK