Le Mouvement populaire flamand dénigre l'engouement populaire pour les Diables rouges

De Vlaamse leeuw
De Vlaamse leeuw - © DIRK WAEM - BELGA

Au contraire de la N-VA qui, par la voix du ministre-président flamand Geert Bourgeois, a apporté mardi soir son soutien aux Diables rouges, le Mouvement populaire flamand (Vlaamse Volksbeweging, VVB) a dénigré, dans son message à l'occasion de la Fête de la Communauté flamande, l'engouement populaire que les footballeurs génèrent dans tout le pays.

Le VVB a invité le nord du pays à accrocher ses lions flamands à ses fenêtres, "à l'inverse d'une petite explosion de nationalisme artificiel sous le drapeau Jupiler de l'Etat Belgique". Ce serait là, aux yeux des nationalistes les plus radicaux, le signe que l'on "s'accroche désespérément à une Belgique en train de disparaître".

Sur le plan politique, le VVB a invité les responsables flamands, et en particulier la N-VA, à faire preuve de davantage d'assertivité dans la défense des intérêts flamands, au besoin en déclenchant plus régulièrement des procédures en conflit d'intérêts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK