Epilogue de l'affaire de chantage sexuel subi par Steve Stevaert

Epilogue de l'affaire de chantage sexuel subi par Steve Stevaert
Epilogue de l'affaire de chantage sexuel subi par Steve Stevaert - © Belga

L'instruction pour tentative d'extorsion dans l'affaire de chantage sexuel dont l'ancien ministre et président du sp.a Steve Stevaert dit avoir été l'objet en 2011, est terminée. Le juge en charge du dossier, Olivier Anciaux, a finalement décidé de n'inculper personne, a confirmé le parquet de Bruxelles aux quotidiens La Dernière Heure et De Morgen.

Des confrontations ont été organisées entre les différents protagonistes du dossier. Houda E., l'ex-maîtresse de Steve Stevaert, a été confrontée à son ancien amant ainsi qu'à l'avocat Stijn Butenaerts, ami proche de Steve Stevaert.

La Bruxelloise de 33 ans nie avoir tenté d'extorquer l'ancien ministre

Les versions sont restées très éloignées et les preuves matérielles, notamment les sex-tapes, restent introuvables, selon La Dernière Heure. Houda, une Bruxelloise de 33 ans, a affirmé n'avoir jamais extorqué M. Stevaert et n'avoir jamais vu les sex-tapes.

Elle a accusé un de ses anciennes amies Zarah E. d'avoir tout manigancé avec l'aide de l'avocat Stijn Butenaerts. Steve Stevaert a reconnu n'avoir jamais vu les fameux enregistrements. D'après lui, C'est Butenaerts qui lui a dit les avoir vues. Il a maintenu qu'il croyait son ami. Confronté à Houda, Me Butenaerts a confirmé ses dires.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK