Jets de tomates et huées : Jan Jambon chahuté lors de la remise d'un prix sur la scène des Ultimas (vidéo)

Le ministre flamand de la Culture Jan Jambon hué durant la remise des prix du secteur
Le ministre flamand de la Culture Jan Jambon hué durant la remise des prix du secteur - © JASPER JACOBS - BELGA

Les Ultimas, auparavant dénommés Prix flamands de la Culture, étaient décernés mardi soir à Bruges, dans un contexte de coupes budgétaires du secteur au nord du pays. Si bien que ministre flamand compétent, Jan Jambon (N-VA), a été hué durant son court discours en fin de cérémonie. Accueilli par un "fasciste" crié dans la salle, le ministre a même un droit à des jets de quelques tomates sur scène.

Le mécontentement des artistes n’a pas vraiment déstabilisé Jan Jambon. Interrogé par le présentateur de la soirée sur la réaction du public, le ministre a simplement répondu qu’il s’y attendait et expliqué que des économies étaient nécessaires dans tous les secteurs, notamment pour financer d’autres ministères, comme l’éducation et les soins de santé. Si Jan Jambon s’y attendait, c’est aussi parce que ce n’est pas la première fois qu’il est hué comme ceci. Lors de la cérémonie des victoires de la musique flamande, les MIA, l’accueil avait été similaire.

Interrogé de manière critique par le présentateur de la cérémonie, Jan Jambon a dû expliquer les coupes budgétaires dans le secteur de la culture décidées par son gouvernement. Les subsides se sont en effet vus rabotés de 8,47 millions d’euros à 3,39 millions d’euros au nord du pays. Selon le ministre flamand de la Culture, les points forts de la culture flamande doivent en effet être développés avec "de nouveaux accents et une répartition de l’argent judicieuse".

Jan Jambon a ainsi précisé que tous les secteurs devaient faire des économies, et cela afin de répondre aux besoins d’autres ministères comme l’éducation. Selon lui, il n’y a pas de distinction faite par le gouvernement entre le secteur privé et le secteur public.

Des discours très critiques

Certains lauréats récompensés n’ont pas non plus épargné le ministre et son gouvernement lors de leurs discours de remerciements, regrettant les coupes dans les subsides. L’artiste Walter Swennen, qui n’était pas présent, a notamment fait savoir "son aversion pour ce genre de prix et subsides" dans une lettre de remerciement, et a annoncé reverser les 10.000 euros assortis à sa récompense au parti PTB/PVDA, seul selon lui à ne pas participer à la division du pays.

Luc Tuymans, l’un des artistes peintres belges contemporains les plus en vue sur la scène artistique internationale, a reçu le prix le plus prestigieux "Algemene Culturele Verdienste". Il compte reverser la récompense de 20.000 euros à l’association Let’s Go Urban, dont deux jeunes membres ont représenté l’artiste absent sur scène mardi pour recevoir le prix.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK