Le ministre flamand Benjamin Dalle : "Honteux qu'il n'y ait toujours pas de clarté pour les camps de jeunesse"

Le ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle (CD&V) a jugé "honteux" le manque de clarté concernant l'organisation des camps de jeunesse pendant les vacances de Pâques.

Le 5 mars dernier, le comité de concertation décidait d'autoriser les camps de jeunesse pour des groupes jusqu'à 25 personnes, accompagnants non-compris. Les séjours avec nuitée pouvaient avoir lieu moyennant une stratégie de testing à définir. Les trois communautés ont travaillé à ce plan, mais celui-ci n'a toujours pas été validé par le fédéral, a déploré Benjamin Dalle jeudi. "Deux semaines avant le début des vacances de Pâques, on ne sait toujours pas si les camps pourront se tenir", a-t-il déclaré au parlement flamand.

"J'ai honte de la façon dont cela évolue", a ajouté le ministre. "Nous aurions dû clarifier les choses à temps pour le secteur de la jeunesse, des sports et de la culture. Avec le secteur et mes collègues ministres des autres communautés, j'ai fait tout mon possible pour le faire rapidement." Selon lui, le temps presse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK