Le ministre de la Justice propose aux magistrats de prolonger leur carrière jusqu'à 75 ans

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) propose aux magistrats de prolonger leur carrière, comme magistrats suppléants, jusqu’à l’âge de 75 ans s’ils le souhaitent, pour pallier au manque de candidats à la magistrature, rapportent les titres Sudpresse lundi.

Actuellement, les magistrats de première instance peuvent prendre leur pension à l’âge de 67 ans et prolonger comme suppléants jusqu’à 73 ans. Et ceux de Cassation peuvent prendre leur pension à l’âge de 70 ans et prolonger jusqu’à 73 ans aussi.

Le projet de loi du ministre Van Quickenborne prévoit de permettre à tous ces magistrats (parquets et juges) de travailler jusque l’âge de 75 ans. Comme magistrats suppléants, ils travailleraient à la demande et non à temps plein et ils seraient payés "à l’audience", en plus de leur pension.


►►► À lire aussi : La dernière journée liégeoise du procureur général De Valkeneer


Pour l’Association syndicale des magistrats (ASM), ce projet est "le résultat de plusieurs années d’austérité et de la dégradation des conditions de travail dans la justice". "Il y a de moins en moins de candidats aux examens pour devenir magistrat, ce projet de loi est une réponse facile !", selon la présidente de l’ASM, Marie Messiaen. Cette prolongation de service proposée aux magistrats est "un aveu du degré de catastrophe de la situation, tant on a dénigré des métiers comme le nôtre". Au cabinet du ministre de la Justice, on ne souhaite faire, à ce stade, aucun commentaire par rapport à ce projet de loi. Le sujet viendra en commission Justice de la chambre, mercredi prochain.

Archives JT: pénurie de magistrats

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK