Le ministre de l'Agriculture David Clarinval veut une politique alimentaire basée sur la science et non sur l'émotion

David Clarinval
David Clarinval - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

"L'agriculture ne peut pas se permettre de perdre encore plus de ressources par des décisions basées sur l'émotion ou la perception", a déclaré mercredi le ministre fédéral de l'Agriculture David Clarinval (MR) devant la commission Santé de la Chambre. Il y présentait le volet agriculture et sécurité alimentaire de sa note de politique générale.

Pour David Clarinval, "l'agriculture et la sécurité de la chaine alimentaire vont de pair: garantir des produits animaux et végétaux et une alimentation sûre, de la fourche à la fourchette, est un défi permanent, qui a pour objectif commun et principal de fournir au consommateur des produits sains et de qualité. Cela doit être le fil conducteur de la politique de l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire)", a-t-il déclaré.

Audit de l'Afsca

Pour ce faire, "il est essentiel que les risques pour la santé, la biodiversité et l'environnement soient analysés selon la méthode 'science-based', basée sur des faits objectifs et des chiffres. C'est une des missions du Comité Scientifique (SciCom) de l'Afsca", a ajouté le nouveau ministre de l'Agriculture.

L'Agence va baser ses actions pour les années 2021 à 2023 sur son nouveau Business Plan (BP), qui sera soumis à l'approbation du ministre. David Clarinval annonce en outre un suivi de l'audit de l'Afsca élaboré à la suite de l'affaire Veviba.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK