"Le meilleur atout du Palais", "homme d'État"… La mission royale de Koen Geens vue par la presse

"Le meilleur atout du Palais", "homme d’État"... la mission royale de Koen Geens vue par la presse
"Le meilleur atout du Palais", "homme d’État"... la mission royale de Koen Geens vue par la presse - © Tous droits réservés

Le Palais royal en a surpris plus d’un vendredi soir en déchargeant le duo d’informateurs Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens pour proposer une mission à Koen Geens. "Le meilleur atout du Palais", "homme d’État"…

La plupart des médias du nord et sud du pays en ont fait leur une. Comment analysent-ils ce revirement de situation dans le processus de formation d’un gouvernement fédéral ?

Le Soir : à la fin, c’est toujours le CD&V qui revient

"Le chrétien-démocrate assume une mission de la dernière chance", commente Le Soir. Il ne serait toujours pas question pour l’instant d’abandonner la piste d’une coalition entre le PS et la N-VA : "Geens pourra vérifier en personne que Paul Magnette et Bart De Wever restent aux antipodes, que le socialiste n’entend pas gouverner avec la N-VA."

Het Laatste Nieuws : l’homme d’État peut essayer

Même son de cloche dans le quotidien le plus vendu de Flandre : "Koens Geens a l’allure d’un homme d’État qui peut se positionner au-dessus de la mêlée, mais le CD&V a aussi les clés pour la formation d’un gouvernement en main. Le parti plaide depuis des mois pour une coalition violette-jaune (N-VA – PS). Il peut à nouveau analyser cette piste."

La Libre : le Palais sort son meilleur atout

Selon la Libre Belgique, la mission du ministre de la Justice devrait in fine ouvrir la voie vers une coalition Vivaldi : "Après avoir épuisé la piste d’un gouvernement entre les socialistes francophones et les nationalistes flamands, il devra se résoudre au plan B, une coalition entre les familles socialistes, libérale, écologiste, et le CD&V."

Het Belang van Limburg : le CD&V a les clés en mains

Informateur, préformateur, formateur ? Koen Geens n’a pas de titre officiel. Selon le quotidien local du Limbourg, c’est au CD&V de décider s’il veut former un gouvernement avec ou sans la N-VA avec un bonus à la clé pour le négociateur en chef : "Avec ce titre inédit, il doit prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d’un gouvernement. Une éventuelle place de Premier ministre pour récompense."

De Morgen : mission : éviter les élections

De Morgen estime que la mission du vice-Premier ministre CD&V sera d’éviter un retour anticipé vers les urnes : "C’était une manœuvre du Palais que personne n’avait vu venir, même dans les milieux de la Rue de la Loi."

Le quotidien flamand trouve qu’avec cette décision, le Roi s’éloigne de son rôle classique : "La mission du duo d’informateurs Coens et Bouchez se termine de manière inattendue en mode mineur. Ce faisant, le Roi Philippe prend un rôle assez actif dans le processus de formation de gouvernement, si l’on se base sur les normes de la monarchie constitutionnelle."

L’Echo : Geens et le CD&V, à l’heure du choix

Le quotidien économique souligne quant à lui le rôle central de l’homme fort du CD&V et cite une source proche des négociations : "Koen Geens va devoir se regarder dans le miroir et décider de ce qu’il veut". Avant de conclure : "Une certitude, le processus de formation du gouvernement est enfin entré dans le vif du sujet."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK