Le Maroc refuse de reprendre un criminel

Maggie De Block (Open Vld) déclare que le Maroc refuse de fournir à Mustapha Bali les documents de voyage nécessaires à son retour dans le pays.
Maggie De Block (Open Vld) déclare que le Maroc refuse de fournir à Mustapha Bali les documents de voyage nécessaires à son retour dans le pays. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La Belgique n’est pas parvenue à expulser le criminel Mustapha Bali, car le Maroc, son pays d’origine, refuse de lui délivrer les documents nécessaires, rapporte Het Laatste Nieuws, lundi. Il a dû être remis en liberté en Belgique.

Mustapha Bali a purgé une peine de prison de 17 ans, principalement pour des faits de drogues. En mai 2018, il a écopé de trois années supplémentaires pour viol.

Mustapha Bali serait radicalisé

L’homme est le frère de Samira Bali, qui a été condamnée à une peine de prison de 27 ans pour l’assassinat de son ex-conjoint et est mariée à un ancien combattant syrien. Selon Het Laatste Nieuws, Mustapha Bali s’est radicalisé.

M. Bali ayant la nationalité marocaine, l’ex secrétaire d'Etat Theo Francken (N-VA) lui a retiré son titre de séjour en Belgique afin qu’il soit rapatrié. Mais la successeure de Francken, Maggie De Block (Open Vld) déclare désormais que le Maroc refuse de fournir à Mustapha Bali les documents de voyage nécessaires à son retour dans le pays.

Comme la durée de rétention maximale de huit mois a été atteinte, il a dû être remis en liberté par l’Office des étrangers.

Sans papiers, l’homme est en séjour illégal. Il pourrait retourner en prison prochainement, pour purger sa peine de 3 ans. « Nous avons interjeté appel contre ce jugement. Dans l’attente du procès, il est libre », affirme son avocat, Me Bart Vosters.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK