Le gouvernement wallon s'est accordé ce matin pour en finir avec la bulle photovoltaïque

Le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luc Crucke avait promis une solution pour la "fin de la trêve estivale". Le dossier a clairement patiné ces dernières semaines entre partenaires de la coalition MR-CDH, et l’accord est tombé finalement ce matin. Les détails seront présentés à 12h30 à la presse. L’enjeu est double : à la fois éponger une bulle de plus de deux milliards d’euros, et respecter les engagements du gouvernement vis-à-vis des détenteurs de panneaux photovoltaïques et l’octroi de certificats verts.

Un groupe d’experts, présidé par le professeur Damien Ernst, avait privilégié la piste d’une taxe de 50 euros par an, par wallon, pour éponger la dette. Une taxe qu’a tout de suite balayée de la main le ministre Jean-Luc Crucke.
Quelles seront les sources de financement ? Le gouvernement se tournera-t-il vers d’autres secteurs d’énergie renouvelable, comme l’éolien ?  

Le dossier pourrit en tout cas la vie des différentes majorités depuis 2 législatures.

Pour rappel, le système Solwatt, subsidiant les installations de panneaux photovoltaïques via des certificats verts, a connu un succès phénoménal, faisant grossir une bulle qui ne pouvait qu'exploser. En 2013, Solwatt est remplacé par Qualiwatt, un régime transitoire moins généreux que son prédécesseur mais où subsistent tout de même les certificats verts. Depuis, les différents gouvernements wallons tentent d'y trouver une alternative.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK