Le gouvernement flamand assure son budget en équilibre pour 2012

Le gouvernement Peeters a dégagé pas moins de 560 millions d'euros pour assurer l'équilibre de son budget 2012
Le gouvernement Peeters a dégagé pas moins de 560 millions d'euros pour assurer l'équilibre de son budget 2012 - © Christophe LEGASSE - Belga

Le gouvernement Peeters a dégagé pas moins de 560 millions d'euros pour assurer l'équilibre de son budget 2012. Avec une décision symbolique : le report de la "kindpremie", l'allocation complémentaire de naissance en Flandre, à 2013.

Conseil des ministres ce mardi midi avec la présentation l'après-midi en commission des finances du parlement flamand. Kris Peeters a réussi son pari et a tenu ses troupes CD&V-Sp.a et N-VA pour ce contrôle budgétaire accéléré. Et pour cause, le budget flamand avait été bâti fin 2011 sur une croissance optimiste de 1,6%, alors que l'on évoque désormais une croissance quasi nulle.

La volonté côté flamand, comme en 2010 et en 2011, c'est l'équilibre en 2012. Il fallait trouver 550 millions d'euros, c'est fait. 250 millions déjà prévus en guise de "tampons" et "provisions" coups durs. Le reste en économies linéaires chez tout le monde - le principe de la râpe à fromages - et quelques mesures phares.

Ainsi, la STIB devra faire 60 millions d'économies. La VRT aura bien sa 3ème chaîne, mais comme les autres services et administrations publiques, (et notamment le VDAB l'office de l'emploi flamand), devra faire 10 millions d'économies. La Kindpremie est reportée en 2013, 25 millions d'économies. La réduction prévue du nombre de fonctionnaires sera accélérée, 15 millions. Les salaires des ministres seront réduits. Pas d'indexation des frais de fonctionnement des administrations et cabinets : 80 millions d'économies.

Côté recettes, un mois de moins pour que le contribuable flamand acquitte ses droits de succession, 60 millions pour le budget. Hausse des droits d'enregistrements de 1%, 40 millions de mieux. Voilà la recette au nord. Vite bouclée avant que vendredi, le gouvernement fédéral n'adresse à la Flandre comme aux autres régions une nouvelle addition pour l'aider à tenir son propre budget.

C.B. avec F. Van Eeckhaut

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK