Le gouvernement flamand a bouclé son budget 2009

RTBF
RTBF - © RTBF

Le gouvernement flamand a bouclé vendredi son budget 2009, confirmant son refus de débloquer les 361 millions d'euros prévus pour le Fédéral sous le gouvernement Verhofstadt III

Cest le dernier budget de la législature régionale.A côté de l'argent débloqué pour la réduction complémentaire du précompte professionnel ("jobkorting"), le gouvernement de Kris Peeters mettra aussi l'accent sur les économies d'énergie dans les habitations, sur l'accueil de l'enfance et sur l'assurance dépendance.L'an prochain, chaque travailleur résidant en Flandre bénéficiera de 250 euros de réduction complémentaire du précompte professionnel. Pour le million de travailleurs disposant d'un revenu faible ou modeste, qui bénéficiaient déjà d'une réduction de 200 euros, le montant passera même à 300 euros.Attribuée auparavant en plusieurs fois sur l'année, la réduction sera désormais accordée en une fois, fin févier.Cinquante millions d'euros ont en outre été dégagés pour inciter les habitants de Flandre à utiliser l'énergie de manière plus économe et un montant équivalent pour créer davantage de places dans les crèches et les rendre plus accessibles.Par ailleurs, le gouvernement flamand bloquera 100 millions d'euros dans son "Fonds d'Assurance Soins". Cela permettra de relever de 125 à 130 euros la prime mensuelle de l'assurance dépendance, destinée à prévenir les conséquences financières du vieillissement de la population en Flandre.Comme il l'avait annoncé, le gouvernement flamand ne débloquera pas les 361 millions d'euros prévus pour le Fédéral, parce que la réforme de l'Etat n'a pas encore été réalisée. "La Flandre n'a aucune leçon à recevoir", a prévenu le ministre du Budget Dirk Van Mechelen. La marge de manoeuvre budgétaire du gouvernement flamand était de 1,2 milliard d'euros avant cet exercice, soit 5,5 pc de plus que pour le budget 2008. De 1999 à 2007, la Flandre aura engrangé un surplus cumulé de 6,3 milliards d'euros, soit 2,6 milliards de plus que la norme budgétaire fixée à l'époque. La dette publique de la Flandre est de ce fait quasiment épongée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK