Le gouvernement fédéral reconnaît la pénurie en produits pétroliers à Liège, ce qui ouvre la voie à la libération de stocks

Le gouvernement fédéral a reconnu une "crise d’approvisionnement en pétrole et produits pétroliers" en province de Liège, à la suite des inondations de la mi-juillet, parant ainsi à l’éventualité d’une pénurie de diesel, d’essence et de fioul domestique, par exemple. Le gouvernement a adopté vendredi un projet d’arrêté royal en ce sens, communique lundi la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten.


►►► À lire : Inondations : l’électricité de retour dans 90% des ménages


Reconnaître officiellement la crise d’approvisionnement permet à la ministre d’éventuellement donner l’instruction à APETRA (Agence de Pétrole – Petroleum Agentschap), le gestionnaire des stocks de sécurité du pays, de libérer certains de ces stocks ou de "prendre d’autres mesures" pour approvisionner la zone concernée.

Une reconnaissance jusqu'au 1er septembre

Cette reconnaissance de l’existence d’une crise vaut jusqu’au 1er septembre. Des infrastructures comme l’écluse de Monsin sur le Canal Albert ont été endommagées par les intempéries, ce qui perturbe la navigation qui approvisionne habituellement le port pétrolier de Wandre, observe le cabinet de la ministre via communiqué. 


►►► À lire : La hausse vertigineuse des prix du gaz et de l’électricité sur les marchés de gros aura un impact différé sur notre facture


 Dans cette zone, "les stocks de diesel sont déjà épuisés, ceux d’essence et de fioul domestique sont à des niveaux très bas. Il existe donc un risque réel que la pénurie de diesel et de fioul paralyse l’action des services d’urgence et de nettoyage, entre autres".

Intempéries à Liège: JT 16/07/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK