Le gouvernement fédéral juge le plan de distributeurs bancaires Batopin "insuffisant"

Le ministre fédéral de l'Économie Pierre-Yves Dermagne a qualifié jeudi à la Chambre le plan de répartition des futurs distributeurs de billets sur le territoire de "particulièrement inquiétant" et "insuffisant". Le gouvernement fédéral va interpeller Batopin ainsi que la fédération du secteur bancaire Febelfin, a-t-il annoncé.

Les quatre grandes banques du pays, Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC, réunies au sein du projet Batopin, ont présenté ce plan mercredi à l'occasion de l'ouverture des six premiers distributeurs automatiques de billets neutres. Batopin dit veiller à ce que 95% des Belges puissent accéder à un point cash dans un rayon de moins de 5 kilomètres de leur domicile. Cela se concrétisera par le déploiement de plus de 2000 distributeurs automatiques de billets neutres sur quelque 700 emplacements sur l'ensemble du territoire belge.

Un plan "particulièrement inquiétant"

Interrogé à la Chambre, Pierre-Yves Dermagne a qualifié ce plan de "particulièrement inquiétant". "Il ne garantit pas à chaque Belge d'avoir accès à un distributeur. C'est problématique. Batopin a déposé ce projet au début de ce mois à la suite de ma réaction négative à leur premier plan de distribution. Mais il n'y a que de très légères améliorations. C'est un premier pas, mais un premier pas insuffisant. C'est pourquoi avec mes collègues Van Peteghem (Finances) et De Bleeker (Protection des consommateurs), nous allons interpeller Batopin et Febelfin. La qualité du service ne peut pas être compromise."


►►► À lire aussi : Moins de distributeurs, parce les Belges se seraient détournés du cash ? "Il y a de la mauvaise foi derrière cet argument"


Le ministre de l'Économie a aussi annoncé que le gouvernement fédéral a préparé un courrier à l'attention du gouverneur de la Banque Nationale. L'objectif est "de lui donner la mission d'analyser une possible augmentation des tarifs interbancaires." Les banques doivent en effet payer une redevance lorsqu'un client retire de l'argent à un distributeur d'un autre réseau. "Le but est d'encourager les banques qui ont un réseau étendu et de pénaliser les autres. Il ne faudra pas que ça se répercute sur le client et j'y veillerai !" Le gouvernement demandera à la BNB de formuler des propositions alternatives.

Pierre-Yves Dermage s'est aussi dit "extrêmement choqué" par l'intention de la banque KBC de faire payer à ses clients leurs retraits aux distributeurs du réseau Batopin. "Je l'ai dit directement à la KBC et à Febelfin. Ca ne va pas ! Il est temps que les banques respectent leurs engagements, les lois et surtout les clients."

Distributeurs de billets: JT 22/09/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK