Le gel des prix du gaz et de l'électricité approuvé par le gouvernement

Le conseil des ministres a approuvé le gel des prix du  gaz et de l'électricité
Le conseil des ministres a approuvé le gel des prix du gaz et de l'électricité - © MICHAL CIZEK - AFP

Ce jeudi, le conseil des ministres a approuvé le gel des prix du gaz et de l'électricité à partir du mois d'avril. La période de gel s'étendra jusqu'à la fin de l'année. Plusieurs raisons ont mené à cette décision. Des prix plus chers que chez nos voisins, mais aussi une protection plus efficace des citoyens face à des prix très volatiles. Le prix de la distribution est lui aussi bloqué.

L'inflation est loin de se faire oublier en Belgique. L'an dernier, les prix ont augmenté de 3,5 % Et les prix de l'énergie sont loin d'être innocents. Ils prennent 1,9 % dans cette augmentation.

Le gaz et l'électricité  augmentent à chaque fois que le prix du pétrole augmente. La liaison avec le pétrole s'arrêtera le premier avril.

Les prix seront donc gelés jusqu'à la fin de l'année. Cela ne veut pas dire baisse des prix mais en tout cas la mesure de gel empêchera toute hausse.

Précisons que seuls les contrats variables sont concernés par cette mesure. Les clients qui ont conclu un  contrat fixe avec leur fournisseur pour une période déterminée ont déjà un prix bloqué.

Ce temps de gel sera mis à profit pour réfléchir au prix de l'énergie. Le temps d'analyser toutes les composantes de ce prix. Mais aussi le temps de savoir pourquoi les Belges paient leur énergie plus chère que leurs voisins.

Autre blocage annoncé : le prix de la distribution, 40% du contrat. Ce blocage est une compétence de la CREG, la commission de régulation de l'électricité et du gaz.

Notons encore que la mesure de gel peut être "gelée" si jamais les marchés internationaux devaient s'échauffer.

C.B. avec M. Lagase


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK