Le fisc s'intéresse à un gros bénéfice réalisé par Karel De Gucht

En 2005, Karel De Gucht a vendu des actions du groupe belge de galvanisation Vista, une société qui a été racheté par la suite par une société britannique. La question que se pose le fisc est de savoir si Karel De Gucht a éludé des impôts qu’il aurait dû payer sur la valeur ajoutée substantielle dont il a bénéficié suite à la vente de ces actions, selon le quotidien financier flamand.

Le commissaire européen Karel De Gucht se montre très sûr de son bon droit : il n’a jamais caché qu’il avait vendu ces actions en 2005. Selon lui, "il s’agit d’une discussion technique, dans laquelle l’inspecteur des impôts est complètement à côté de la plaque", dit-il à De Tijd : "Nous allons répondre aux questions posées et le fisc devrait décider que tout va bien".

Karel De Gucht et son épouse sont toujours aussi en conflit avec l’Inspection spéciale des impôts : devant un tribunal de Gand, le commissaire européen conteste la légalité d’une loi qui lève partiellement le secret bancaire de ses comptes.

A.L. avec De Tijd

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK