Le drapeau belge déchire la majorité à Lennik

RTBF
RTBF - © RTBF

Le drapeau belge ne flotte plus devant la maison communale de Lennik depuis 2 ans, sauf les quelques jours où la loi l'oblige, le 21 juillet notamment. C'est Willy De Waele, le bourgmestre Open Vld de la commune qui a pris cette décision à l'époque. La raison : montrer qu'il ne croyait plus à la Belgique.

Une décision que certains au sein de la commune considèrent comme personnelle et qui ne plait pas à tout le monde. Eddy Warrand par exemple est lui aussi Open Vld, il est échevin à Lennik mais il ne suit pas la décision du bourgmestre. "Ca m'énerve parce que je suis belge, ici ce n'est pas la maison communale de Willy De Waele, c'est la maison communale de tous, Flamands, francophones, de tous les gens quoi, ce n'est pas son domaine. Ca donne de Lennik une image extrémiste qui n'est pas celle que je veux donner de ma commune".

Lundi soir, comme tous les derniers lundi du mois, le conseil communal de Lennik s'est réuni. Mais il n'a pas été question d'entamer un de débat concernant le drapeau belge. Le bourgmestre Willy De Waele a tout simplement refusé de mettre ce point à l'agenda.

"Un dictateur"

Une décision étonnante puisqu'il avait consulté sur ce point les autorités flamandes. Celles-ci ont d'ailleurs remis un avis qui précise que c'est au conseil communal dans son ensemble, et non bourgmestre seul de décider si oui ou non on enlève le drapeau. "Je ne peux rien faire puisque c'est son pouvoir de mettre ce point à l'agenda du conseil communal. Donc moi je lui ai dit 'tant que vous voulez jouer les dictateurs, faites-le, mais moi je mets dans le public'", précise Eddy Warrand. Dictateur, un terme fort mais que l'échevin a choisi sciemment : "C'est comme cela qu'on appelle les gens qui ne respectent pas la démocratie" ajoute-t-il, "Je pense que monsieur De Waele est quelqu'un qui ferait mieux de changer de parti, un parti plus flamingant, comme la N-VA ou le Vlaams Belang. Mais je ne sais pas du tout si ces partis-là on envie d'avoir un dictateur dans leurs rangs".

Nous avons sollicité la réaction du bourgmestre. Il prétend qu'Eddy Warrand est un menteur et qu'il n'a jamais demandé que ce point soit mis à l'ordre du jour. Quant à la question de fond, celle du drapeau belge, il refuse désormais de faire le moindre commentaire à ce propos.

 

Laurence Breckx

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK