Le Covid-19 fragilise aussi les familles à la corde

Le Covid-19 fragilise aussi les familles à la corde
Le Covid-19 fragilise aussi les familles à la corde - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Le Covid-19 ne coûte pas qu’aux entreprises. Il gonfle le nombre de précarisés et accentue les difficultés de ceux qui vivent à la limite ou sous le seuil du niveau de pauvreté.

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté réclame pour eux des aides directes qui soient simples et accordées sur base du principe de confiance, comme celles... allouées aux entreprises ou aux indépendants.

Le Covid-19 augmente la pauvreté

Sans décisions solides rapides, le risque est grand que les plus vulnérables paient le prix fort de cette crise sanitaire, explique le RWLP. Comme l’exprime Christine Mahy, Secrétaire générale, toutes les familles ne sont pas en état de faire le gros dos en attendant que la crise sanitaire passe. Pour certaines, toute perte de revenu, même minime, conduit au surendettement.

Moteur économique

La consommation des ménages est un des moteurs essentiels de l’économie. Sans doute plus encore lorsque les entreprises sont incapables d’investir et que les exportations sont à l’arrêt. Pour Christine Mahy, il serait donc profitable à l'ensemble de la société qu’une allocation Covid-19 soit versée aux familles qui sont (ou qui ont de grands risques de verser) dans la précarité.

Confiance comme pour les PME

Le RWLP plaide pour que cette aide soit attribuée sur base d’un principe de confiance, sans multiplier les contrôles. "Si quelques effets d’aubaine peuvent exister, il en est de même dans tous les dispositifs mis en place", explique Christine Mahy. Et elle interroge : Si cela ne pose pas de problème lorsqu’on soutient les indépendants ou les entreprises, pourquoi cela devrait-il en poser pour les ménages ?