Le Conseil d'Etat suspend le projet Neo au Heysel à Bruxelles

Un dessin du projet Neo
Un dessin du projet Neo - © HANDOUT CITY OF BRUSSELS - BELGA

Le Conseil d'Etat a suspendu jeudi l'exécution du marché attribué au consortium "Unibail" pour le projet NEO d'aménagement du Heysel au nord de Bruxelles, a-t-il annoncé vendredi. "La comparaison des avantages et inconvénients des deux offres qui a été faite par le pouvoir adjudicateur n'est pas convaincante", a estimé la juridiction administrative alors que le consortium "HAMMERSON" avait été évincé malgré une offre quasi-équivalente.​

Suite à cette décision, l'échevin des Finances de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, a affirmé que les équipes en charge du projet NEO allaient analyser l'arrêt du Conseil d'Etat. Elles examineront comment il sera possible de poursuivre la procédure, via la formulation d'un nouvel acte rencontrant les objections de la haute juridiction.

Le marché public "NEO"1 constitue une étape du projet d'aménagement du Heysel. Il s'agit de la première tranche prévoyant un centre commercial, des équipements de loisir, des logements, des bureaux et des parkings. "Nos équipes analysent l'arrêt pour voir comment permettre de poursuivre la procédure. Nous respectons la décision du Conseil d'Etat, même si nous regrettons la suspension de la passation du marché", a commenté vendredi Philippe Close, interrogé par Belga.

Pour l'échevin, la procédure de "dialogue compétitif", une première en Belgique, a vu émerger deux candidats qui ont déposé deux projets de haut niveau et de qualité très proche. "Nous n'avons pas voulu fausser les chiffres. Cela s'est joué à peu, mais la procédure a été menée en toute transparence", a-t-il insisté. Selon Philippe Close, la procédure devant le Conseil d'Etat ne devrait engendrer que quelques semaines de retard dans le développement du projet.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK