Pacte des migrations: les deux manifestation sont autorisées, l'une à Schuman, l'autre à la Gare du Nord

Le Conseil d'Etat suspend l'interdiction des manifestations annoncées dimanche
Le Conseil d'Etat suspend l'interdiction des manifestations annoncées dimanche - © THIERRY ROGE - BELGA

Les marches contre et pour la signature par la Belgique du Pacte Global pour les Migrations à Marrakech, organisée à l’initiative de mouvements d’extrême droite, seront bien autorisées dimanche à Bruxelles. 

Le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close précise à la RTBF que la manifestation anti- Pacte de Marrakech sera autorisée de manière statique au rond-point Schuman.

L'autre rassemblement, celui des contre-manifestants, sera quant à lui autorisé à la Gare du Nord. Il devra être statique également.

Les organisations derrière l'événement "Solidarity in Belgium against racism" appellent cependant toujours à un rassemblement devant la CGSP, rue du Congrès.

Le Conseil d'Etat a levé l'interdiction

La Région de Bruxelles-Capitale avait pris un arrêté d'interdiction de toute manifestation sur l'ensemble du territoire régional bruxellois ce dimanche.

Mais le Conseil d'État a suspendu l'interdiction de manifester pour les partisans et les opposants du pacte de l'ONU sur les migrations prévues ce dimanche, avaient annoncé les cabinets du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close et du ministre-président de la Région Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort (PS) vendredi soir.

"Rudi Vervoort, a pris acte de l'arrêt rendu par le Conseil d'Etat suspendant l'arrêté d'interdiction des manifestations prévues ce dimanche. En concertation avec le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, l'instruction a été donnée aux services de sécurité d'encadrer lesdites manifestations annoncées", ont fait savoir les deux cabinets précités dans une communication commune.

Les chefs de file de la Région bruxelloise et de la Ville de Bruxelles ont par ailleurs "invité les manifestants au calme". Ils ont indiqué qu'"ils ne toléreront aucun débordement et que toutes les mesures seront prises par les services de police pour garantir le maintien de l'ordre sur le territoire bruxellois".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK