Le congé de paternité passera à 15 jours en 2021

C’était attendu mais c’est désormais officiel, le congé paternité passera de 10 (ou 20 demi-jours) à 15 jours (ou 30 demi-jours) ouvrables pour les enfants nés après le 1er janvier 2021. Ce congé pour les co-parents passera même à 20 jours (ou 40 demi-jours) dès le 1er janvier 2023.

Cette mesure concerne tous les travailleurs que ce soit les salariés, les indépendants ou les fonctionnaires. Une mesure qui permettra aux co-parents d’être plus présents dans les premiers jours suivant la naissance d’un nouveau-né.

Durant la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres, c’est le ministre de l’Économie (PS) Pierre-Yves Dermagne qui a présenté cette nouvelle mesure :"En cette journée Internationale des droits de l’enfant, je suis heureux de vous présenter cette mesure importante. L’égalité entre les hommes et les femmes elle se manifeste aussi dans la participation à l’éducation des enfants. C’est une étape importante qui sera complétée durant la législature avec 5 jours supplémentaires en 2023. C’est une mesure symbolique et concrète pour l’égalité entre les hommes et les femmes".

Pour les indépendants aussi

Une mesure aussi défendue par le ministre des indépendants David Clarinval. Dans un communiqué, il rappelle que ce congé est accordé aux travailleurs indépendants, aidants et conjoints aidants qui interrompent temporairement leur activité professionnelle à l’occasion de la naissance d’un enfant avec lequel ils ont un lien de descendance ou de co-parenté.

Jusqu’à cette année, il donnait droit soit à une allocation pour dix jours d’interruption maximum, à concurrence de 83,26 € par jour, soit à une allocation pour 8 jours d’interruption maximum à laquelle s’ajoute une prime unique de 135 € en compensation des frais réalisés dans le cadre d’un système reconnu d’aide de nature ménagère (titres-services).

Ce rallongement de ce congé de paternité était attendu. Notamment depuis que la France a elle aussi rallongé ce congé jusqu’à 28 jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK