Le communautaire revient sur la table à cause d'un tweet de Sophie Wilmès

Le communautaire revient sur la table à cause d'un tweet de Sophie Wilmès
Le communautaire revient sur la table à cause d'un tweet de Sophie Wilmès - © Tous droits réservés

A l'occasion de la fête de la Communauté française, Sophie Wilmès, la ministre fédérale du Budget (MR) s'est exprimée sur Twitter. "Belle fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Puisse-t-elle rester le lien entre les Francophones, sans distinction de leur lieu de résidence” a-t-elle publié.

La ministre n'imaginait sans doute pas que son tweet serait interprété avec des lunettes communautaires. Le député CD&V Hendrik Bogaert n'a pas tardé à réagir. “Le gouvernement fédéral estime que la Fédération Wallonie-Bruxelles doit être compétente partout en Flandre. #Not in my name… Pas en mon nom” a-t-il lancé.

Avec un seul tweet, les tensions communautaires étaient donc ravivées. Sophie Wilmès, elle-même originaire d'une commune à facilités, Rhode-Saint-Genèse, a dénoncé une "polémique inutile". "Belle fête à tous les Francophones où qu'ils soient" a-t-elle précisé en flamand.

L'explication n'a visiblement pas convaincu le député Hendrik Bogaert. Il a rétorqué: “Merci pour les précisions. Le message suggérait qu’en plus du nom inconstitutionnel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des activités inconstitutionnelles allaient être organisées”.

Un échange de tweets qui aura remis le communautaire sur la table... et ravivé la controverse autour du principe de territorialité des Communautés.