Le clin d'oeil de la Première Sophie Wilmès aux Belges: "1001 choses à faire en Belgique cet été. Même du kayak"

C'était devenu le symbole surréaliste de l’annonce du déconfinement dans un pays où il est roi (le surréalisme, pas encore le déconfinement): le kayak. Un palindrome (mot qui se lit dans les deux sens), mais surtout une des premières activités dont on avait annoncé qu'elle était officiellement et explicitement autorisée… au contraire des rassemblements en famille. Une décision qui avait aussitôt créé l’incompréhension sur les réseaux sociaux.... et beaucoup d'ironie

Confusion pour les clubs de Kayak (JT du 26/04/2020)

Il n'avait pas échappé à la Première ministre que cet exemple qu'elle a donné lors de la conférence de presse suivant le Conseil National de Sécurité avait fait l'objet de nombreux commentaires soit acerbes, soit moqueurs.

Mais Sophie Wilmès a visiblement de l'autodérision, puisque pour illustrer les bienfaits de rester chez nous pour les vacances, elle a posté une photo d'elle en train de faire la descente de la Lesse.. en kayak, évidemment. Avec ce commentaire dans les deux langues: "De la Côte aux Ardennes, il y a mille et une choses à faire en Belgique cet été. Même du kayak ! "

 

Et pourtant, ce n’est pas le politique qui avait pensé au kayak : dans leur rapport (qui avait fuité ), où les experts de l’Exit stratégie suggèrent une reprise partielle, ils plaidaient pour la réouverture des parcs et plaines de jeux… et le retour d’activités sportives extérieures comme le tennis, la pêche ou le golf et le kayak.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK