Le chef de la composante Terre annonce l'octroi d'une médaille aux militaires en rue

Le chef de la composante Terre annonce l'octroi d'une médaille aux militaires en rue
Le chef de la composante Terre annonce l'octroi d'une médaille aux militaires en rue - © Belga

Le commandant de la composante Terre de l'armée, le général-major Marc Thys, a effectué dimanche une visite dans plusieurs villes belges pour remercier ses hommes et ses femmes engagés depuis près de trois ans dans l'opération de sécurité intérieure "Vigilant Guardian" (OVG), en renfort à la police fédérale.

Une médaille à chaque militaire 

A Anvers, il a exprimé son espoir de pouvoir envoyer "le plus rapidement possible" ces militaires en mission à l'étranger, bien que l'état-major de la Défense ait planifié le maintien des militaires en rue tout au long de l'année 2018 et prépare l'année 2019. A chaque soldat rencontré samedi - à Anvers d'abord, à Liège ensuite et puis à Bruxelles en fin de journée -, le général Thys a remis un cadeau, une batterie externe pouvant servir à charger un téléphone portable.

Il a également confirmé que la Défense remettrait une médaille à chaque militaire ayant participé à OVG. "Cela reste une mission, qui pèse doublement pendant la période des fêtes", a affirmé le commandant de la composante Terre, en soulignant comprendre le poids pour les familles.

OVG, c'est quoi? 

OVG, lancée en janvier 2015 pour venir en renfort aux polices fédérale et locale après des attentats commis à Paris et le démantèlement d'une cellule terroriste à Verviers, mobilise actuellement un millier de militaires, après un pic à plus de 1.800 durant plusieurs mois l'an dernier quand le niveau d'alerte avait été rehaussé au niveau 4, le plus élevé.

Ce chiffre comprend aussi la centaine de personnes engagées dans l'opération "Spring Guardian" (OSG) de sécurisation des sites nucléaires. Le général Thys a rappelé que la durée du déploiement des militaires en rue - devenu plus "dynamique" et moins "statique" en septembre dernier -, dépendait du niveau de la menace défini par l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM). Il est actuellement à trois sur une échelle de 4.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK