Le chant antisémite du joueur du Club Bruges, Noa Lang, condamné par plusieurs représentants politiques

Le joueur du Club Bruges Noa Lang est actuellement sous le feu des critiques. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, le Néerlandais a été filmé lors de la fête du titre des Brugeois en train de lancer un chant sur les juifs "Liever dood dans Sporting-Jood ('Plutôt mourir que d’être un juif du Sporting').

Les supporters d’Anderlecht sont souvent nommés "Juifs" par leurs rivaux brugeois. Une appellation qui vaut aussi pour les supporters de l’Ajax Amsterdam, l’ancienne équipe de Noa Lang.

Ce n’est pas la première fois que Bruges est critiqué pour des chants antisémites. En avril 2019, les supporters brugeois avaient entonné "Qui ne saute pas est juif". En août 2018, les Brugeois avaient également scandé "Mes parents ont brûlé des Juifs, car les Juifs brûlent mieux".

Les critiques fusent

Sur les réseaux sociaux, Georges-Louis Bouchez, président du MR et président des Francs Borains, a notamment réagi et attend une réaction du Club Bruges et de l’Union belge de football. "Associer l’ennemi juré aux juifs. Ivre ou pas. Je n’accepterai jamais cela, aussi en tant que président des Francs Borains. J’attends des explications et des excuses de Noa Lang et une sanction à la hauteur du @ClubBrugge et de la @RoyalBelgianFA", a-t-il écrit sur Twitter.

Egalement sur Twitter, la coprésidente d’Ecolo, Rajae Maouane a réagi pour condamner les actes du joueur brugeois. "Ces paroles scandées en toute impunité sont inacceptables. Il faut sanctionner fermement ces appels à la haine. La lutte contre l’antisémitisme doit se poursuivre dans le monde du football et dans la société", a-t-elle écrit.

Reportage dans notre 19h30 de ce vendredi :

Condamnation de la Pro League et réaction du Club Bruges

La Pro League, l’instance du football professionnel belge, a réagi à son tour vendredi à la polémique autour de Noa Lang et "déplore" le chant entonné par le joueur brugeois lors de la fête du titre jeudi.

"Le racisme et l’antisémitisme n’ont pas leur place dans notre société. Les chants qui visent des groupes de population ne doivent plus être banalisés', a réagi la Pro League qui a ajouté qu’elle "demandera des explications au club par rapport au comportement de ses joueurs et de ses supporters concernant les chants offensants qui ont été scandés après le match", a communiqué la Pro League.

Plus tôt vendredi, le Club Bruges avait également réagi en défendant son joueur. "Lorsque Noa Lang a chanté avec nos supporters hier soir après avoir remporté le titre de champion, il n’y avait aucun sous-entendu antisémite", a écrit le Club. "Noa n’a pas voulu blesser ou insulter qui que ce soit de quelque manière que ce soit et nous sommes désolés si cela s’est produit. Le Club s’engage à favoriser l’inclusion et la diversité. Toute la famille du Club espère poursuivre la célébration du titre de manière positive".
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK