Le cdH juge ce que J-L Dehaene avance franchement insuffisant

RTBF
RTBF - © RTBF

Plusieurs pistes seraient sur la table afin de permettre aux francophones de compenser la scission de l'arrondissement judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Mais ces pistes seraient jugées insuffisantes par les francophones, notamment au cdH.

La presse évoque la possibilité pour les francophones de BHV de pouvoir se défendre en justice devant les tribunaux francophones de Bruxelles ou de Nivelles. Les francophones des six communes à facilités disposeraient également de la possibilité de s'inscrire dans une commune bruxelloise afin de voter lors des élections législatives.

Le plan évoquerait la possiblité de placer les six communes à facilités dans le giron du gouvernement fédéral, qui deviendrait garant de la neutralité de ces communes. L'élection directe des bourgmestres dans ces six communes serait aussi programmée à partir de 2012.

Pour le  cdH, "les négociations n'ont pas encore commencé et nous tenons à un devoir de confidentialité. Il est vrai cependant que selon le cdH à ce stade ce qui est mis sur la table est franchement insuffisant pour les francophones. Par ailleurs, pour le cdH, les positions des francophones doivent plus que jamais continuer à être communes et défendues selon une stratégie collective et les points de vue qu'ils ont toujours défendus ensemble jusqu'à présent." Le parti centriste insiste par ailleurs sur la nécessité de défendre une stratégie commune aux partis francophones.

Réunion "multilatérale" jeudi ?

Le médiateur royal Jean-Luc Dehaene devrait dégager une proposition de solution aux alentours du 19 avril, soit la semaine prochaine. Jusqu'à présent, Jean-Luc Dehaene n'a eu d'entretiens que dans un cadre bilatéral. En revanche, aucune réunion associant les représentants des différents partis, que ce soit entre experts ou entre présidents, n'a eu lieu à son initiative, a-t-on confié de source francophone. Des entretiens associant différents présidents de parti francophones ont eu lieu avant les vacances de Pâques mais jamais aucune réunion "à 4" n'a pour autant été organisée, précisait-on à une autre source.

Les spéculations vont donc bon train sur la tenue d'une réunion multilatérale associant les différents partis. Le premier ministre Yves Leterme, officiellement hors des discussions, est à Washington jusqu'à mardi au moins et le vice-premier ministre et président du MR, Didier Reynders, participera à la réunion Ecofin à Madrid à partir de jeudi et jusqu'à dimanche.

La date de mercredi est donc avancée dans les médias même si dans les rangs de certains partis francophones, on table plutôt sur la semaine prochaine, avant jeudi, jour traditionnel de séance plénière à la Chambre. Fidèle à son habitude, Jean-Luc Dehaene mettrait de la sorte une pression maximum avant la fin de sa mission.

Conflit d'intérêts

Certains ont par ailleurs fait remarquer que le conflit d'intérêts initié par la Communauté germanophone n'avait pas encore expiré. Le 18 mars, le Sénat a approuvé un avis motivé destiné au comité de concertation et recommandant d'attendre le résultat de la mission confiée à Jean-Luc Dehaene. Conformément à la procédure, il revient maintenant au comité de concertation, lors d'une prochaine réunion, de prendre acte de l'absence de solution avant de tenter à son tour d'en trouver une dans le mois qui vient.

Dans l'opposition au fédéral, les écologistes d'Ecolo et de Groen! participeront aux discussions multilatérales au contraire des socialistes flamands. Notre priorité demeure les dossiers socio-économiques et environnementaux mais le problème de BHV pollue depuis trop longtemps la vie politique belge et s'il n'est pas résolu, il menace de tout faire tomber, rappelait-on chez les Verts francophones. Il est à noter que l'adjonction des écologistes permettrait de former une majorité des deux tiers à la Chambre et celle de Groen! en particulier de former une majorité simple de 45 sièges dans le groupe linguistique flamand de la Chambre.

 

 

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK