Le cdH entame une nouvelle mue

Le PSC est devenu le cdH. Que deviendra le cdH ?
Le PSC est devenu le cdH. Que deviendra le cdH ? - © BRUNO FAHY - BELGA

Les troupes du cdH se réunissent à Namur ce samedi. Un meeting qui dépasse le cadre de la traditionnelle séance de vœux.

Parti habitué au pouvoir, au fédéral, en Wallonie ou à Bruxelles, le cdH est aujourd’hui dans l’opposition partout, après une érosion progressive et des élections loupées.

Maxime Prévot, président du parti depuis moins d’un an, en a tiré ses propres conclusions : le message démocrate-humaniste n’est plus assez audible, le positionnement idéologique centriste n’est plus assez clair. Le parti doit donc entamer une nouvelle mue, 18 ans après le lifting du PSC devenu cdH.

Cette phase de refondation, ou de régénération comme l’a aussi baptisée Maxime Prévot, passera par une réflexion interne, avec les cadres et les élus, par le dialogue avec la base militante, et par le contact avec l’extérieur, avec la société civile.

Cette introspection prendra environ 2 ans et sera, nous dit-on, davantage qu’un ravalement de façade. Elle doit permettre de redéfinir le projet politique autour d’une nouvelle doctrine. Cela aboutira sans doute à une réforme des structures du parti. Et puis, cela débouchera très probablement aussi sur un nouveau changement de nom pour le cdH.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK