Le cdH défendra une motion de défiance à l'égard de Theo Francken

Les réactions sont nombreuses suite à la menace de Bart De Wever envers ses partenaires de la majorité fédérale: si son secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration doit démissionner, le parti nationaliste quittera également le gouvernement. Alors que les autres partis de la majorité, MR en tête, disent attendre les résultats de l'enquête sur le dossier des Soudanais, l'opposition réclame la démission de Theo Francken. 

Dans un communiqué, le cdH dénonce "le comportement inadmissible du Président de la N-VA et l’attitude de soumission du Premier Ministre face aux déclarations de Bart De Wever". Les démocrates chrétiens reprochent à Bart De Wever de protéger son secrétaire d'Etat "qui a menti et dissimulé des informations".

Il est inadmissible que le Président d’un parti au sein de la majorité s’asseye sur des décisions prises par le Gouvernement

Concernant les résultats attendus de l'enquête demandée par le gouvernement au Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides (CGRA), le président de la N-VA a déclaré que son parti les analysera mais que "Theo Francken ne démissionnera pas", ni maintenant ni plus tard. Une manière implicite de dire qu'ils ne tiendront pas compte de ces résultats? Oui, répond le cdH: "Il est inadmissible que le Président d’un parti au sein de la majorité s’asseye sur des décisions prises par le Gouvernement. Par ailleurs, le cdH s’interroge sur l’indépendance de cette enquête réalisée par le patron du CGRA, instance qui dépend directement de Theo Francken". 

Le cdH pointe également Charles Michel du doigt: "Le Premier Ministre a été encore plus loin en couvrant et approuvant la politique migratoire menée, la qualifiant de politique humaine et ferme". Dénonçant "un climat d’agressivité, de soumission et de mésentente", le cdH annonce qu'il défendra une motion de défiance à l'égard de Theo Francken afin de réclamer sa démission.

A lire aussi >> Ahmed Laaouej (PS): "Il n'y a plus de Premier ministre"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK