Le "cash for car" ne verra pas le jour en janvier

Le "cash for car", l'échange de voitures de société contre une indemnité en espèces, était l'une des mesures annoncées par le gouvernement fédéral l'année dernière.

Mais la réforme se heurte à divers reproches du Conseil d'Etat. Et selon nos confrères du Soir, elle pourrait bien prendre du retard. Le "cash for car" est sur les rails du gouvernement fédéral depuis longtemps. C'est Didier Reynders qui a initié cette idée, et qui l'a présenté, en octobre de l'année dernière. L'indemnité serait de 450 euros.

Mais depuis mi-novembre, le Conseil d'Etat semble peu motivé par cette mesure. En effet, celui-ci estime que cette mesure a un caractère discriminatoire entre les travailleurs qui ont une voiture de société, et ceux qui n'en ont pas. Autre point noir pour le Conseil d'Etat, cette réforme n'incite pas à une mobilité durable.

Le projet est toujours en discussion au sein du gouvernement. Alors que la mesure devait entrer en vigueur au 1er janvier 2018, d'autres dossiers sont plus prioritaires, comme le rapporte le Soir, notamment le dossier de la baisse de l'impôt des sociétés. L'allocation mobilité n'est donc pas morte, mais son vote au Parlement et son application devront attendre encore quelques mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK