Comme dans les autres régions, le budget flamand 2016 dérape

Le budget flamand dérape, lui aussi
4 images
Le budget flamand dérape, lui aussi - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

C’est la traditionnelle "rentrée de septembre", côté flamand. Un discours qui marque le début de l’année politique. Le ministre-président flamand, Geert Bourgeois (N-VA) a présenté les grandes directions que compte prendre son gouvernement. Rien de très neuf cette année, si ce n’est que le budget flamand dévisse. Un déficit qui contraste avec les années précédentes. Depuis 2011, la Flandre avait mis un point d’honneur à maintenir les comptes dans le vert.

Le déficit pour le budget 2016 s'élève à 172 millions d'euros. Geert Bourgeois défend ses choix en précisant que le gouvernement flamand a choisi "l'équilibre" entre l'épargne et l'investissement. "La Flandre ne doit pas subir les défis. Elle doit être le moteur de changement." Les investissements annoncés concernent les bâtiments scolaires (100 millions), l'informatisation de l'administration (10 millions), les infrastructures culturelles (42 millions), de nouveaux trams et bus (100 millions).

"Paroles, paroles, paroles"

A l'entrée du parlement flamand, un cortège folklorique de "Hart boven Hard" est venu dénoncer la politique culturelle du gouvernement au Nord du pays. "Geert Bourgeois n'est pas un démocrate, il ne tient pas parole." Les manifestants ont pointé du doigt les différentes promesses non-tenues du gouvernement de Geert Bourgeois, chantant en c(h)œur "Paroles, paroles, paroles...".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK