Le bourgmestre liégeois Willy Demeyer réagit à la pétition mendicité et se dit "ouvert au débat"

Un SDF interpellé parce qu'il demandait une cigarette a suscité beaucoup d'émotions à Liège.
Un SDF interpellé parce qu'il demandait une cigarette a suscité beaucoup d'émotions à Liège. - © RTBF

Durant la semaine dernière, la pétition "Vous auriez pas une clope?" a circulé sur la toile. Cette protestation lancée par une citoyenne fait suite à une sanction administrative donnée à un SDF par la police pour le motif qu'il aurait demandé une cigarette à un passant.

Par voie de communiqué, le bourgmestre Willy Demeyer a tenu à réagir.

Lundi soir, 1.866 signatures ont été récoltées.

Des moyens contre la précarité sociale

Willy Demeyer dit avoir pris connaissance de la pétition circulant sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Il ajoute que Liège est l'une des villes wallonnes qui consacre le plus de moyens à la lutte contre la précarité sociale et la prise en charge des personnes en détresse sévère.

Ces aides aux personnes en situation de précarité sont organisées autour de trois axes: le CPAS avec un budget s'élevant à 165 millions d'euros dont 25 sont une dotation de la ville, le relais social et le plan de cohésion social subsidiés chacun par la Région Wallonne à hauteur 1,5 millions d'euros.

Le bourgmestre rappelle qu'un règlement appliqué depuis 2001 permet à la Police d'avoir un cadre d'intervention clairement défini. La mendicité est autorisée en alternance selon les quartiers. Il ajoute enfin être ouvert au débat avec les initiateurs de la pétition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK