Laurette Onkelinx tacle les méthodes de la N-VA et la gestion "légère" de Maggie De Block

Laurette Onkelinx tacle les méthodes de la N-VA et de Maggie De Block
Laurette Onkelinx tacle les méthodes de la N-VA et de Maggie De Block - © Tous droits réservés

La vice-présidente du PS Laurette Onkelinx était l'invitée d'A votre avis, l'émission politique du dimanche sur La Une . Entourée de nos journalistes Alice Dive et Thomas Gadisseux et du caricaturiste Pierre Kroll, elle s'est exprimée sur les affaires de bonne gouvernance qui touchent la Flandre et la Wallonie, avec respectivement Publipart et Publifin.

Si elle ne s'est pas prononcée sur une démission de Siegfried Bracke, le président de la Chambre pointé pour de possibles conflits d'intérêt avec sa fonction, elle a cependant demandé que cette affaire aboutisse à la définition "d'un vrai statut de président de la Chambre", qui exclurait tout mandat rémunéré.

Concernant l'affaire Publifin, on a pu observer une légère hésitation quand Thomas Gadisseux, journaliste politique, lui a demandé si Stéphane Moreaux était encore un homme de gauche, s'il devait encore faire partie du PS, avant de laisser s'échapper un "je ne sais pas" et de laisser cette décision à son parti.

Interrogée sur le projet de loi de Theo Francken pour sanctionner plus durement les abus de procédure des avocats en matière de droit des étrangers, la socialiste a également rappelé son point de vue sur les méthodes de communication de la N-VA, qu'elle compare à celle des "grands partis populistes, nationalistes", et de Donald Trump.

Une des grosses informations de la semaine, c'est le trou budgétaire dans la sécurité sociale, à cause d'une surestimation des recettes de la part du fédéral. Dans ce dossier, la conseillère communale à Schaerbeek pointe du doigt Maggie De Block et ses méthodes qu'elle juge "légères".

Retrouvez l'intervention complète de Laurette Onkelinx dans A votre avis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK