Laurent Louis condamné à six mois de prison avec sursis pour négationnisme

Laurent Louis condamné à six mois de prison avec sursis pour négationnisme
Laurent Louis condamné à six mois de prison avec sursis pour négationnisme - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L'ancien député fédéral Laurent Louis condamné à six mois de prison avec sursis pour négationnisme.

La 60e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mardi après-midi, l'ancien député fédéral indépendant Laurent Louis à six mois de prison avec sursis pour négationnisme.

Le tribunal a condamné l'ancien homme politique à six mois de prison avec sursis pendant cinq ans, ainsi qu'à une amende de 3.000 euros et à une inéligibilité d'une durée de six ans.

"Monsieur Louis savait pertinemment bien que ses propos, qui minimisaient les atrocités commises par le régime national allemand durant la Deuxième Guerre Mondiale, contrevenaient à la loi. Mais il a malgré tout publié ceux-ci sur son site Web", a lu la juge.

"Lors des audiences, monsieur Louis s'est par ailleurs plus cru à la tribune du Parlement que devant un tribunal, dans sa manière de répondre aux questions. Il a manifesté peu de regrets envers les personnes qu'il a choquées et il n'a fait preuve d'aucun amendement", a encore précisé la juge dans sa décision.

Laurent Louis est, de plus, condamné à verser un euro symbolique à chacune des parties civiles qui s'étaient constituées ainsi qu'à payer les indemnités de procédure.

Il avait été cité directement devant le tribunal par le Comité de Coordination des Organisations juives de Belgique (CCOJB) pour avoir tenu des propos négationnistes et antisémites. La LBCA (Ligue belge Contre l'Antisémitisme) s'était également constituée partie civile aux côté du CCOJB, ainsi que le Centre interfédéral pour l'Egalité des Chances, le Centre d'Action laïque et la Ligue internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (Licra).

Le 9 juin 2014, Laurent Louis avait écrit sur son blog: "Certes Jean-­Marie Le Pen a dit que les chambres à gaz n'étaient qu'un détail de l'Histoire de la Seconde Guerre mondiale et cela peut choquer mais en y réfléchissant un peu, est-ce si faux que cela? (...)".

Toute la partie civile s'est dite satisfaite du jugement. Laurent Louis a quant à lui déjà annoncé qu'il fera appel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK