Latifa Ibn Ziaten: "L'éducation, c'est l'urgence"

Latifa Ibn Ziaten au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Latifa Ibn Ziaten au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. - © RTBF

Latifa Ibn Ziaten a reçu le prix de la Démocratie et des Droits de l’Homme décerné par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est récompensée pour le combat qu’elle mène depuis la mort de son fils Imad, militaire assassiné par Mohammed Merah en mars 2012. Depuis, elle a fondé l’association "Imad pour la jeunesse et la paix", dont l’objectif est d’aller à la rencontre de jeunes pour favoriser le dialogue et éviter les dérives sectaires.

Eddy Caekelberghs l’a rencontré en marge de cette remise de prix. "J’ai grandi dans une famille pauvre mais riche en valeur. On m’a toujours appris à pardonner, à partager, à garder le sourire. Il faut garder le cœur ouvert. Et j’ai donné ça à mes enfants. Au début, mes enfants et moi, on était en colère. Mais je n’ai jamais entendu un de mes fils dire qu’il allait se venger. L’éducation, c’est l’urgence. Il ne faut pas lâcher les jeunes qui ont besoin d’aide. Et je veux continuer à aider cette jeunesse jusqu’à la fin de ma vie. Des jeunes radicalisés, il y en a encore. Mais il ne faut pas avoir peur. Chaque citoyen doit penser à l’autre et ne pas attendre que l’Etat fasse tout ".

"Je veux la vérité"

Latifa Ibn Ziaten attend maintenant l’issue du procès. "Ça fait 5 ans qu’on attend ce procès, on attend avec angoisse de savoir la vraie vérité. Ca ne va pas nous rendre notre fils, je ne tournerai jamais la page, je serais toujours triste. Mais au moins, je n’attendrai plus. J’attends de la justice et du frère de Mohamed Merah que la vraie vérité soit dite. Et que nos enfants reposent en paix. Le frère de Mohammed Merah a grandi dans la haine. Il est sur une autre planète que la mienne et cela m’inquiète. Et si on découvre que les services français voulaient recruter Mohammed Merah pour pénétrer les milieux radicaux, ce serait grave".

Retrouvez l'interview de Latifa Ibn Ziaten par Eddy Caekelberghs dans Au bout du jour.

Reportage dans le JT 19h30 de ce mercredi 18 octobre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK