Langue des convocations en périphérie: Liesbeth Homans s'en tient à sa décision

Liesbeth Homans
Liesbeth Homans - © DIRK WAEM - BELGA

Les bourgmestres des six communes à facilités de la périphérie ont demandé à la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) de revenir sur sa décision d'adresser les convocations électorales à tous les habitants de leurs communes en néerlandais, qu'ils soient néerlandophones ou francophones.

Interrogée par Belga, Liesbeth Homans a fait savoir qu'elle s'en tenait à sa décision "dans l'intérêt de la bonne organisation des élections". "Cela s'est également produit en 2012 et les communes en ont été prévenues à temps", a ajouté la ministre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK