La Wallonie veut des perspectives pour l'horeca, lors du prochain Conseil national de Sécurité

 La Wallonie souhaite que des perspectives claires soient apportées au secteur de l'horeca.
La Wallonie souhaite que des perspectives claires soient apportées au secteur de l'horeca. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Alors qu'aucune date n'a encore été fixée par le Conseil national de sécurité (CNS), la Wallonie souhaite que des perspectives claires soient apportées au secteur de l'horeca et aux autres secteurs particulièrement impactés par la crise du coronavirus.

"Nous sommes favorables à ce qu'on puisse fixer une perspective rapidement, et si possible dès le prochain conseil national de sécurité" qui devrait avoir lieu dans une semaine, a affirmé le ministre wallon de l'Economie, Willy Borsus, mercredi après-midi, en séance plénière du parlement régional.

Nouvelles aides?

"Nous sommes également favorables aux mesures d'aides complémentaires qui seront sur la table du Fédéral dans les prochaines heures ou les prochains jours", dont la prolongation du chômage temporaire, a-t-il ajouté. Quant à la possibilité que la Région octroie une seconde aide aux secteurs les plus touchés, en plus de la première indemnité de 5.000 euros, le ministre n'a pas fermé la porte.

"Là aussi, nous sommes favorables à ce qu'on réfléchisse, au sein du gouvernement et avec le parlement, à des mesures supplémentaires pour les secteurs les plus impactés", a ainsi répondu Willy Borsus au député André Antoine (cdH) qui pressait l'exécutif régional de se lancer dans un second round d'aides pour les secteurs qui n'ont toujours pas été autorisés à reprendre leurs activités.