La Wallonie veut construire une nouvelle centrale biomasse

"Il est prévu dans la décision du gouvernement passée en première lecture des crédits importants pour la biomasse", confirme-t-on au cabinet du ministre socialiste. "Mais le projet doit être validé par trois lectures". Autrement dit, l'intention y est, mais il y a encore du chemin à faire.

Vu le soutien public prévu, certains évaluent la puissance de cette centrale en devenir à 200 MW (une puissance deux fois moindre que le réacteur nucléaire de Doel 1, mais à comparer aux 80 MW produits par la centrale biomasse des Awirs à Flémalle), mais le cabinet Furlan n'a pas souhaité commenter ce chiffre.

Le ministre Furlan a défini une enveloppe de certificats verts (les subsides aux renouvelables) pour chacune des filières vertes jusqu'en 2024. Et si ces enveloppes annuelles sont plutôt stables pour l'éolien et le photovoltaïque, celle de la biomasse explose en 2021 (965 000 certificats verts contre 60 000 en 2016). Ce qui confirme l'intention du gouvernement d'inaugurer une nouvelle grosse unité de biomasse cette année-là.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK