La Wallonie débloque 64 millions d'euros pour les maisons de retraite

Eliane Tillieux
Eliane Tillieux - © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Avec le vieillissement de la population, les homes pour personnes âgées sont saturés. Il y a 48 000 lits en Wallonie. C'est insuffisant. D'autant que certains établissements ne sont pas aux normes : avec des chambres communes, et des salles de bains partagées situées parfois au bout du couloir. La Wallonie vient donc de débloquer 64 millions d'euros.

Le fonds, c'est le CRAC III. Il permet des investissements dans le médico-social. Ici ce sont 64 millions qui seront injectés dans des maisons de repos qui ont présenté des projets. La ministre Éliane Tillieux  détaille ce qui sera fait : "C'est l'augmentation du confort, de la qualité et c'est aussi l'extension de capacité puisque j'ai obtenu l'année dernière, près de 1000 nouveaux lits de maison de repos en Wallonie".

Évidemment, il peut paraître étonnant que des dizaines de millions soient disponibles alors que le prochain ajustement budgétaire prédit un régime substantiel aux finances régionales. Mais en fait, ici, il s'agit d'utiliser les montants inexploités d'un fonds indépendant et autoalimenté : "La dotation permet aujourd'hui de récupérer 65 millions ce qui est indolore pour le budget régional et ce qui réjouit d'ailleurs mon collègue du Budget".

Depuis le début de la législature, plus de 200 millions d'argent public sont allés aux maisons de repos et aux résidences services. Un subside dans un investissement total de plus de 330 millions. La manne aura été appréciée deux fois, dit la ministre. D'abord par les maisons de repos elles-mêmes mais aussi par le secteur de la construction qui y a assuré plusieurs centaines d'emplois.

Carl Defoy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK