La tempête Dennis est arrivée en Belgique, le numéro 1722 activé

La tempête Dennis est arrivée en Belgique, le numéro 1722 activé
La tempête Dennis est arrivée en Belgique, le numéro 1722 activé - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Des vents moyens de neuf Beaufort ont été mesurés, dimanche matin, au-dessus de la mer du Nord, au large des côtes belges. La tempête Dennis frappe donc à présent la Belgique, indique le météorologue David Dehenauw de l'IRM (Institut royal météorologique de Belgique).

Il faut que les vents atteignent neuf Beaufort pour que l'on puisse parler officiellement de tempête.

Une alerte jaune a été émise par l'IRM pour l'ensemble du pays, depuis la nuit dernière jusqu'à ce soir 23h. 


►►► À lire aussi : La tempête Dennis est en Belgique: le point région par région


Dimanche en matinée, les pompiers étaient déjà à pied d'oeuvre pour des arbres tombés ou des toitures endommagées. A Bruxelles et Namur, les parcs son fermés.

Le numéro 1722 activé pour les non-urgences

Le SPF Intérieur a annoncé samedi soir l'activation temporaire du numéro 1722. 

Le numéro 1722 a pour objectif de désengorger les centrales d'urgence 112 et de ne pas faire attendre les personnes dont la vie est en danger. Il ne s'agit pas d'un numéro d'urgence.

Seuls les numéros 112 (pompiers, ambulance) et 101 (police) sont des numéros d'urgence. Le numéro 112 ne doit donc être composé que si une vie est potentiellement en danger.

Pas comme Ciara

L’impact de Dennis devrait cependant être limité pour la Belgique. Le phénomène se produit au nord de l’Atlantique et nous ne subirons que des vents forts, associés à la tempête. Denis va traverser la Grande-Bretagne avant de se diriger vers les pays nordiques. Ces pays seront donc beaucoup plus impactés par la tempête.

Et plutôt que de tempête, on peut même parler de "bombe cyclonique" puisque le centre de la dépression a perdu au moins 24 hectopascals en 24 heures Un changement de pression assez exceptionnel qui devrait provoquer de hautes vagues sur la Grande-Bretagne et l’Irlande. Sur la moitié nord des Îles Britanniques, on attend même des rafales jusqu’à 200 km/h.

Dennis est déjà la deuxième tempête cette année, après Ciara qui a balayé notre pays le week-end dernier et qui aura nécessité de nombreuses interventions des pompiers.