La tempête Ciara ralentit les transports en commun: perturbations à la STIB, "retards importants" sur le rail

Une partie de l'offre de trains P (trains qui circulent uniquement en heure de pointe) a été supprimée ce lundi matin en raison de la tempête Ciara. On parle d'une trentaine de trains P.

La mesure de limitation de vitesse des trains à 80 km/h sur le réseau et 160 km/h sur les trains à grande vitesse, instaurée ce dimanche, a été levée vers 8h a annoncé le gestionnaire du réseau Infrabel. "Comptez sur des retards importants ce matin", écrit la SNCB sur son compte Twitter.

Le trafic des trains est en tout cas en train de se normaliser ce lundi midi selon la SNCB. Des retards sont encore possibles, entre 15 et 20 minutes pour certains trains.

L'entreprise invite les voyageurs à se renseigner via l'un de ses canaux de communication: via son site internet, son application mobile ou dans les gares. La limitation de la vitesse des trains à 80 km/h a été prolongée, car des débris et des arbres peuvent se trouver sur les voies.

La situation est suivie de près par Infrabel et la SNCB, qui devraient décider conjointement de lever les différentes mesures de précaution au cours de la journée.

Dans l'après-midi, la circulation des trains sera suspendue durant près d'une demi-heure dès 13h40 sur la ligne 165 à hauteur de Paliseul. Une ligne à haute tension d'Ores menace en effet de s'effondrer sur la caténaire. Des techniciens doivent intervenir. Les travaux devraient durer environ 30 minutes, après quoi la circulation pourra reprendre.
 


►►► À lire aussi : Le point sur les dégâts causés par la tempête Ciara

►►► À lire aussi : Tout savoir sur vos conditions de circulation sur les routes


A Bruxelles

La Stib annonce que plusieurs lignes de bus et de tram sont encore perturbées ce matin à la suite de la tempête Ciara. Ainsi les trams 3 et 7 sont interrompus entre le Pont Van Praet et Heembeek en raison de caténaire arraché. Ils sont remplacés par des T-bus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK