La surpopulation carcérale augmente à nouveau

La surpopulation carcérale est passée de 10,8% en 2016 à 16,4% en mars 2017.
La surpopulation carcérale est passée de 10,8% en 2016 à 16,4% en mars 2017. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La surpopulation carcérale est à nouveau en augmentation en Belgique, selon des chiffres de l'administration pénitentiaire. En mars 2017, il y avait 10 723 détenus pour 9216 places. L'administration souhaite à présent savoir si cette augmentation est due à d'autres éléments que la traditionnelle "augmentation saisonnière", a-t-elle indiqué mercredi.

Selon les chiffres du directorat général de l'administration pénitentiaire, la surpopulation carcérale était évaluée en novembre 2016 à 10,8%. Elle était de 16,4% en mars 2017.

La prison néerlandaise de Tilburg a fermé ses portes

Selon l'administration pénitentiaire, une série de facteurs peuvent expliquer cette augmentation. A la fin de l'année dernière, la prison néerlandaise de Tilburg, qui accueillait plus de 360 détenus belges, a fermé ses portes. Ceux-ci ont dû être rapatriés. Ensuite, un pavillon de la prison de Merksem, en province d'Anvers, a été fermé en mai de l'année dernière à la suite d'incidents. Il existe également une "augmentation saisonnière" du nombre de détenus à cette période de l'année. Il y a un an, une importante grève avait éclaté dans les prisons. L'une des conséquences les plus visibles avait été la réduction de la capacité de la prison de Saint-Gilles de 900 à 850 places.

Ouvrir le débat sur la détention préventive

Des mesures avaient été prises pour réduire la surpopulation carcérale, indique le cabinet du ministre de la Justice Koen Geens. "400 places supplémentaires ont été créées pour pallier la réduction à Saint-Gilles. Ensuite, le ministre continue de promouvoir le bracelet électronique et souhaite ouvrir le débat sur la détention préventive", selon la porte-parole du ministre.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir