Baromètre Dedicated/LaLibre/RTBF: la Suédoise prend difficilement

La Suédoise ne convainc pas
La Suédoise ne convainc pas - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Avez-vous confiance envers le gouvernement fédéral? Un an après les élections, la Suédoise vous a-t-elle convaincue? Selon le dernier baromètre Dedicated/LaLibre/RTBF, l'action du gouvernement Michel ne serait que faiblement appréciée. Sur ses actions globales, le score s'élève à peine au-dessus de la moyenne avec 5.1 sur 10.

Un an presque jour pour jour que les élections de Mai 2014 ont eu lieu. Un scrutin qui a vu naître une coalition fédérale inédite, composé du MR, seul parti francophone allié à trois partis flamands, la N-VA, le CD&V et l'OpenVLD.

Même pas la moyenne

A la question "le gouvernement tiendra-t-il jusqu'au terme de son mandat ?", seuls 42 % des Belges estiment que cela pourrait être le cas. Tant au nord qu'au sud du pays, le gouvernement Michel semble être vu comme fragile. A noter une légère différence entre les Flamands (45%), Bruxellois (43%) et Wallons (36%)

Mais c'est autour de la personnalité du Premier ministre que la note descend en dessous de la moyenne. 40% des sondés estiment que le gouvernement est efficacement dirigé par Charles Michel. Et ce sont les Wallons (29%) et les Bruxellois (37%) qui doutent le plus de Charles Michel.

La Suédoise ne prend pas

Seul un sondé sur trois estime que jusqu'à présent, le gouvernement Michel a tenu les engagements électoraux des partis qui le composent. L'entente entre membres de la coalition semble, elle aussi, fébrile avec seulement 29%. 

A la question "Le gouvernement fédéral agit-il efficacement en concertation avec les Gouvernements régionaux?", Les Belges jugent qu'elle n'est pas suffisante (25%). Et les chiffres plongent lorsqu'il s'agit de prendre en compte le point de vue des partis d'opposition (24%) ou encore les préoccupations des citoyens (23%)

Mesures décidées pas très appréciées

Sept mois désormais que la Suédoise est en place, mais selon le baromètre, elle ne convainc pas encore les Belges. Sur les mesures décidées par le gouvernement fédéral, jugées impopulaires. Seuls 62% des Belges estiment que ces mesures ne seront pas bénéfiques à moyen-long termes. Qu'elles ne vont ni améliorer la situation socio-économique de la Belgique (63%), ni des Régions (66%) et ni le bien-être global de la population (68%).

Quant à l’évaluation de l’impact positif des actions du gouvernement sur plusieurs dossiers importants de son programme, les notes restent, ici aussi, bien en dessous des 50%. Par exemple, la compétitivité des entreprises (40% de notes positives) est la note la plus haute. La lutte contre la fraude fiscale, 37%; la réduction du chômage,35% seulement de notes positives; la lutte contre l’exclusion sociale (21%); le pouvoir d’achat (19%), et la palme revient au dossier pension : avec 16% seulement de personnes qui estiment que l’action du gouvernement aura un impact positif.

La Rédaction politique

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK