La semaine du steak frites salade: une invitation à cuisiner... et manger local

C'est le repas préféré du Belge et on le célèbre cette semaine
C'est le repas préféré du Belge et on le célèbre cette semaine - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Et si on prenait le temps de cuisiner local ! C’est l’invitation de l’agence qui organise la promotion des produits wallons. Elle lance aujourd’hui une semaine du "steak frites salade".
Réputé plat préféré du Belge, le steak produit chez nous perd pourtant pied et les fermiers régionaux sont à la peine.

Qualité de production

Pourtant, ils l’assurent : le bétail local est chouchouté et on respecte ici des normes de qualité qu’on trouve rarement ailleurs. Mais cela ne paie pas, explique Laurent Gomand. Il élève à Liernu veaux, vaches et taureaux. "A l’heure actuelle, dit-il, nous vendons nos animaux au même prix qu’il y a 40 ans. Or, depuis 40 ans, les coûts de production ont continuellement augmenté."

Fermes VS industries

Voilà la situation des éleveurs belges aujourd’hui. Le consommateur préfère de plus en plus souvent des plats préparés, fabriqués par l’industrie avec des morceaux de second choix souvent importés. Laurent Gomand épingle le contresens à l’heure où climat et environnement préoccupent : "Que des bananes que nous ne pouvons pas produire traversent l’Atlantique, soit ! Mais, regrette-t-il, quel sens y a-t-il à faire venir de l’autre côté du monde des viandes qui répondent rarement aux critères de qualité en vigueur chez nous."

De la promo et de la séduction

Voilà pourquoi une semaine qui fait la publicité des viandes locales est plutôt bien accueillie. Les fermes veulent en profiter pour mettre le consommateur de leur côté, lui permettre de faire un choix éclairé.
Il en va d’ailleurs de la survie des exploitations. En 30 ans, 2/3 des éleveurs belges ont disparu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK